eco-logique

forum de l'association eco-logique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 DDT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ruggero



Nombre de messages : 862
Localisation : Saint-Augustin 77
Date d'inscription : 06/10/2005

MessageSujet: DDT   Ven 22 Sep à 11:40

Bonjour

Un message que m'a transmis Staff :

Pour lutter contre une maladie qui frappe durement les jeunes enfants en Afrique, l'Organisation mondiale de la santé a décidé de promouvoir l'usage du DDT, un pesticide banni en raison des risques en matière d'environnement et de santé. Une recommandation qui provoque un débat parmi les experts

Voici le lien : http://www.courrierinternational.com/article.asp?obj_id=66227

Qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord69

avatar

Nombre de messages : 590
Localisation : Villeurbanne (pas loin de Lyon)
Date d'inscription : 13/10/2005

MessageSujet: Re: DDT   Ven 22 Sep à 18:39

Comme je le disais sur un autre forum, c'est un moyen d contourner le fait de devoir mettre la pression sur les labos pour qu'ils fassent de vrai recherches sur le pallu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chezfab.hautetfort.com/
René03



Nombre de messages : 375
Localisation : Allier
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: DDT   Sam 23 Sep à 11:22

Bonjour

Si l'usage du DDt à été interdit c'est que sa dangerossité a été prouvée.
Donc chercherions-nous à rendre les africains de plus en plus malades et dépendants des industries pharmaceutiques.

Si le palu se propage de plus en plus c'est qu'il y a de plus en plus de moustiques: Pourquoi ?
Selon moi, il y a deux raisons principales:
La première c'est que leurs prédateurs naturels ne sont plus assez nombreux.
La seconde c'est qu'ils trouvent un terrain propice à leur reproduction et que la nourriture est abondante ou mal protégée.
Conclusion: réintroduire les prédateurs naturels des moustiques: oiseaux, batraciens, lézards, etc...
secundo réapprendre ou apprendre aux africains les moyens naturels qu'utilisaient leurs ancètres (plantes aromatiques Etc... pour ce protéger.

Mais comme le mal est déja fait il faut, dans un premier temps, trouver un moyen d'éliminer rapidement une grande partie des moustiques.
Comment ? L'usage du DDT ? j'ignore s'il existe d'autres moyens. scratch

Bien amicalement
René03
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
syn



Nombre de messages : 184
Date d'inscription : 12/10/2005

MessageSujet: Re: DDT   Sam 23 Sep à 23:49

Bon si Ruggero insiste tant je veux bien essayer de m'y coller (même si j'ai d'autres préoccupations en ce moment). Le problème c'est que mon entrée en scène dans cette discussion risque d'amener des étincelles plus ou moins violentes.

Comme quand je lis un commentaire aussi consternant que celui-ci:

Citation :
Si l'usage du DDt à été interdit c'est que sa dangerossité a été prouvée.
Donc chercherions-nous à rendre les africains de plus en plus malades et dépendants des industries pharmaceutiques.


René je te prierais de bien vouloir t'informer en consultant des sources un peu plus sérieuses que celles que l'on voit dans certains discours "écologistes" qui sont tout simplement à vomir.

Le sujet a été abordé sur ce forum il y a presque un an. Tu y trouveras matière à te forger un avis un peu plus consistant...


Je contenterai pour l'instant de ce simple passage de James Lovelock, non pour prouver quoi que ce soit, mais pour faire prendre conscience qu'il faut avant tout savoir peser le pour et le contre dans les questions sanitaires:

"Il est largement admis que le livre de Rachel Carson, Silent Spring, a cristallisé la pensée écologiste, mais beaucoup d’entre semblent avoir oublié que les préoccupations de Mme Carson visaient les oiseaux qui, pour elle, représentaient la voix de la nature. Sa mise en garde portait sur la destruction imminente de la faune et de la flore causée par l’usage incontrôlé des pesticides et des herbicides. Les Verts s’intéressent de près à la nature, mais lorsque l’écologie est devenue un mouvement politique, il était inévitable que nous assumions les préoccupations de nos partisans, qui vivent en majorité dans des villes et qui savent peu de choses de la campagne. Ils ne s’inquiètent pas des substances chimiques industrielles qui tuent la faune et la flore, mais du fait que des résidus de ces substances pourraient se retrouver dans leur assiette. Selon moi, nous savions que ces peurs n’avaient pas de fondement scientifique, mais il a été étonnamment facile de les manipuler et d’oublier que l’appel passionné de Rachel Carson concernait la Terre vivante, tout comme la théorie de Gaia. En laissant de côté la planète, nous, les Verts, avons commis des erreurs inqualifiables.
Pensons au DDT, un produit chimique qui a sauvé plus de vies que n’importe quel autre, et à son inventeur qui a reçu un prix Nobel bien mérité. Contre tout bon sens, nous, les Verts, avons persuadé les riches pays industrialisés que le chlore contenant des substances comme le DDT était cancérigène, et il n’a pas fallu très longtemps avant que sa fabrication et son utilisation ne soient interdites par la loi. Ce faisant, nous avons privé les pauvres des pays en développement d’un moyen de lutte efficace contre la malaria et, à l’heure actuelle, cette maladie tue chaque année 2 millions de personnes et détruit la vie de centaines de millions
2
d’autres. Il n’existe aucune preuve liant le DDT aux cancers humains, mais la simple perception a suffi au public pour soutenir ces lois terriblement égoïstes. Et cette erreur est loin d’être aussi désastreuse que la politique énergétique des Verts, qui nuit au monde entier et qui intensifie la crise du réchauffement planétaire. Je ne dis pas que les morts causées inutilement par des substances chimiques ou par des rayonnements ne comptent pas ou que le DDT devrait être utilisé sans aucun contrôle. Mais je m’inquiète surtout des dangers que nous courrons face à une planète en colère, qui réagit aux dégâts que nous lui faisons subir à sa manière habituelle – en transformant l’environnement de sorte que nous ne puissions plus y survivre. Par rapport au risque de cancer que pose un aliment de supermarché contaminé au DDT, les dangers provenant de la Terre sont absolument énormes. »


Dernière édition par le Lun 25 Sep à 18:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
René03



Nombre de messages : 375
Localisation : Allier
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: DDT   Lun 25 Sep à 15:38

Syn
Tout d'abord mon prénom c'est René sans E
Bon, ce léger détail étant réglé, revenons-en à nos moutons c'est à dire le DDT
Il est possible que j'ai été un peu loin dans ma pensée en début de texte mais il aurait ausi fallu lire ma conclusion.
Citation :
Mais comme le mal est déja fait il faut, dans un premier temps, trouver un moyen d'éliminer rapidement une grande partie des moustiques.
Comment ? L'usage du DDT ? j'ignore s'il existe d'autres moyens.



Qui dois-je croire ?? Telle est la question
Ceux qui ont décrèter que le DDt était dangereux ou bien ceux qui disent qu'il n'est pas vraiment dangereux ??

Je suis par contre parfaitement d'accord sur ton propre raisonnement concernant les dangers que va faire courrir la planète sur l'humanité entière.
Amitiés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
syn



Nombre de messages : 184
Date d'inscription : 12/10/2005

MessageSujet: Re: DDT   Lun 25 Sep à 18:17

Désolé pour avoir mal écrit ton prénom (je déteste faire des fautes d'orthographes et de frappe, honte à moi)

Je vais éditer le message pour corriger...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord69

avatar

Nombre de messages : 590
Localisation : Villeurbanne (pas loin de Lyon)
Date d'inscription : 13/10/2005

MessageSujet: Re: DDT   Lun 25 Sep à 19:08

On va remettre le couverty sur le DDT ?

Pour moi c'est de l'impuissance voilà tout. On ne veut pas fournir d'anti moustique bio (utiliser en camargue) aux africains alors on leur refile gentillement du DDt sachant pertinament qu'il est dangereux.

Seulement sur des pays ou la moyenne maximale de vie est de 47 ans, quiverra les impact ?

C'est triste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chezfab.hautetfort.com/
syn



Nombre de messages : 184
Date d'inscription : 12/10/2005

MessageSujet: Re: DDT   Mar 26 Sep à 1:31

Citation :
alors on leur refile gentillement du DDt sachant pertinament qu'il est dangereux.

Dis-moi, pourquoi persistes-tu à soutenir l'idée de dangerosité du DDT? Où sont tes preuves? Je n'ai rien vu venir de nouveau depuis l'an dernier.

Tu aurais oublié que la dose fait le poison?

Cela est même rappelé dans le texte en anglais sur les protéines Bt que j'ai indiqué récemment:
"Every toxicologist knows that "dose makes a poison", a dictum conveniently ignored by groups opposed to biotechnology"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord69

avatar

Nombre de messages : 590
Localisation : Villeurbanne (pas loin de Lyon)
Date d'inscription : 13/10/2005

MessageSujet: Re: DDT   Mar 26 Sep à 20:14

Ecoute Syn, j'ai certaine convictions, qui reposent certes pas toujours sur des preuves concrètes car trop difficile à mon niveau pour les obtenir, mais qui repose sur quelques notions de chimie et un accès au fiche sécurité de l'INRS.

Le DDT est classé comme mutagène , cacérigène probable... C'est suffisant pour éviter d'en asperger les maisons.

D'autres solutions existent, certes plus couteuses, mais on va encore mlaisser l'afrique payer le prix de sa "pauvreté"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chezfab.hautetfort.com/
Lord69

avatar

Nombre de messages : 590
Localisation : Villeurbanne (pas loin de Lyon)
Date d'inscription : 13/10/2005

MessageSujet: Re: DDT   Mar 26 Sep à 20:30

Aller quelques liens :

Citation :
Ce n'est qu'en 2001 que de nouvelles recherches ont pu relier le DDT à des naissances prématurées et des enfants de faible poids aux Etats-Unis.

ici : http://www.wwf.be/detox/fr/problem/lessons.htm

POur un point de vue Canadien : http://nwt-tno.inac-ainc.gc.ca/pdf/contaminants/DDT_f.pdf#search=%22DDT%22

ou l'on peut lire :
Citation :
Lorsqu’on utilisait le DDT dans les années 1970, les oiseaux de
proie pondaient des oeufs à la coquille si mince qu’ils se
brisaient lorsque la mère les couvait.
Les spécialistes croient également que le DDT peut dérégler les
processus hormonaux et ainsi nuire au développement des
animaux.Des études en laboratoire ont lié le DDT au cancer du
foie et à un dysfonctionnement des glandes surrénales chez le
rat, ainsi qu’à des troubles du système nerveux et de la
reproduction.
Les effets à long terme du DDT sur les humains sont inconnus.
En concentrations beaucoup plus importantes que celles que
l’on retrouve chez les habitants des régions arctiques, il peut
causer le cancer. Il a également été démontré que le DDT
affectait le système nerveux humain. On a décelé partout dans
le monde des traces de DDT dans le sang et les tissus adipeux
humains ainsi que dans le lait maternel.Toutefois, à ces faibles
concentrations, le DDT n’est pas nocif pour l’humain.

Problème : le DDT s'accumule dans le sang, les reins et le pancréas.... donc la dose augmente au fil su temps... quand devient elle toxique ?

Y'a ça aussi :

http://www.science.gc.ca/default.asp?Lang=Fr&n=730D78B4-1&edit=off
http://www.idrc.ca/fr/ev-5593-201-1-DO_TOPIC.html



http://www.infosud.org/showArticle.php?article=956

Citation :
''Cette approche nous amène exactement dans la mauvaise direction'', a déclaré Dr Paul Saoke, directeur de Médecins pour une responsabilité sociale au Kenya. ''Le DDT est une réponse imprévoyante avec des conséquences à long terme, et l'OMS devrait aider les pays en développement à lutter contre le paludisme avec des alternatives plus sûres et plus efficaces''.

''La dépendance vis-à-vis des pesticides, en particulier le DDT, comme une solution applicable pour la protection contre le paludisme est extrêmement dangereuse'', selon Jay Feldman, directeur exécutif de 'Beyond Pesticides (Au-delà des pesticides), un groupe d'intérêt public basé à Washington.

Il a noté que des agences gouvernementales aussi bien aux Etats-Unis que dans d'autres pays ont classé le DDT comme un agent qui pourrait provoquer le cancer et des lésions nerveuses et perturber les systèmes endocriniens des hommes et des animaux.

En fait, le DDT est l'une des 12 substances chimiques devant être supprimées graduellement dans le monde entier conformément à la Convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants (POP), des substances qui sont à la fois toxiques et persistent dans l'environnement -- dans les plantes, l'eau, et le tissu animal -- pendant plusieurs années.

En 2001, la même année où la convention a été conclue, l'OMS elle-même a publié un plan d'action pour réduire la dépendance vis-à-vis du DDT pour lutter contre le paludisme dans des pays où il était utilisé.

http://www.pseudo-medecines.org/articles.php?lng=fr&pg=119

Citation :
ême si, comme nous venons de le voir, le DDT a été interdit sur des critères purement subjectifs et émotionnels, on ne peut que remercier Rachel Carson d’avoir su tirer la sonnette d’alarme et d’avoir initié une prise de conscience du danger que représente l’utilisation abusive de produits chimiques. A la suite de ce livre, de nombreuses études vont être entreprises sur divers produits et en particulier sur les pesticides. En 1992, soit plus de vingt ans après l’interdiction du DDT, émerge la notion de Polluants Organiques Persistants (POP) lors de la conférence de Rio. Le DDT est alors classé avec onze autres pesticides dans la catégorie des POPs [14] .
Ce classement est, en principe, réalisé sur quatre critères :
ils sont toxiques ;
ils s’accumulent dans la chaîne alimentaire (mesuré par un facteur de bioconcentration) ;
ils sont persistants dans l’environnement (mesuré par la demi-vie, période au delà de laquelle 50 % du produit s’est dégradé) ;
ils voyagent sur de longues distances depuis leurs sources.
Le seul problème est que ces quatre caractéristiques ne sont évidemment pas d’égale importance. Le fait que ces produits voyagent sur de longues distances est en effet sans grande valeur si les trois autres critères ne sont pas remplis. C’est, en fait, la toxicité qui devrait être l’élément fondamental, car c’est parce qu’ils sont toxiques que leur accumulation dans la chaîne alimentaire ou leur persistance dans l’environnement prend de l’importance.
Incontestablement, le DDT est persistant : sa demi-vie est de 15 ans et on en décèle encore dans les eaux françaises alors qu’il n’est plus utilisé depuis des décennies.
Tout aussi clairement le DDT est biocumulatif. Les animaux sauvages l’ingèrent dans leur alimentation, il est ensuite stocké dans les graisses et il s’accumule tout au long de la chaîne alimentaire.

http://www.infobebes.com/htm/actu/article.asp?id_art=1200

Citation :
Les femmes enceintes exposées au DDT, encore utilisés dans de nombreux pays tropicaux pour combattre le paludisme, risquent de donner naissance à un enfant prématuré et de petit poids, selon une étude américaine.
Dans les années 70, le DDT a été retiré de la vente dans les pays industrialisés, qui ont maintenant recours à d'autres produits de remplacement pour chasser les moustiques.
Par contre, dans certains pays en voie de développement, il est encore utilisé comme insecticide pour éliminer les moustiques porteurs de malaria.
Date parution : 20/07/2001
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chezfab.hautetfort.com/
syn



Nombre de messages : 184
Date d'inscription : 12/10/2005

MessageSujet: Re: DDT   Mar 26 Sep à 21:19

Dans ton premier lien je lis en titre:
Des produits chimiques très dangereux ont pu libérer leur pouvoir dévastateur pendant de longues années et se loger dans les hommes, les animaux et les écosystèmes. Aujourd'hui, ils causent toujours des dégâts malgré l'arrêt de leur fabrication.

Désinformation, mensonge? véritable imbecillité assurément quand on apprend que le sous-entendu se rapporte entre autre au DDT.
Je ne sais plus qui disait qu'à force de répéter un mensonge on finit par le croire. Cela a l'air de pas mal fonctionner avec "imbecillité" aussi.

Tu cites
Citation :
Lorsqu’on utilisait le DDT dans les années 1970, les oiseaux de
proie pondaient des oeufs à la coquille si mince qu’ils se
brisaient lorsque la mère les couvait.
Les spécialistes croient également que le DDT peut dérégler les
processus hormonaux et ainsi nuire au développement des
animaux.Des études en laboratoire ont lié le DDT au cancer du
foie et à un dysfonctionnement des glandes surrénales chez le
rat, ainsi qu’à des troubles du système nerveux et de la
reproduction.
Les effets à long terme du DDT sur les humains sont inconnus.
En concentrations beaucoup plus importantes que celles que
l’on retrouve chez les habitants des régions arctiques, il peut
causer le cancer. Il a également été démontré que le DDT
affectait le système nerveux humain. On a décelé partout dans
le monde des traces de DDT dans le sang et les tissus adipeux
humains ainsi que dans le lait maternel.Toutefois, à ces faibles
concentrations, le DDT n’est pas nocif pour l’humain.

Et plus loin tu cites:
Citation :
ême si, comme nous venons de le voir, le DDT a été interdit sur des critères purement subjectifs et émotionnels, on ne peut que remercier Rachel Carson d’avoir su tirer la sonnette d’alarme et d’avoir initié une prise de conscience du danger que représente l’utilisation abusive de produits chimiques. A la suite de ce livre, de nombreuses études vont être entreprises sur divers produits et en particulier sur les pesticides. En 1992, soit plus de vingt ans après l’interdiction du DDT, émerge la notion de Polluants Organiques Persistants (POP) lors de la conférence de Rio. Le DDT est alors classé avec onze autres pesticides dans la catégorie des POPs [14] .
Ce classement est, en principe, réalisé sur quatre critères :
ils sont toxiques ;
ils s’accumulent dans la chaîne alimentaire (mesuré par un facteur de bioconcentration) ;
ils sont persistants dans l’environnement (mesuré par la demi-vie, période au delà de laquelle 50 % du produit s’est dégradé) ;
ils voyagent sur de longues distances depuis leurs sources.
Le seul problème est que ces quatre caractéristiques ne sont évidemment pas d’égale importance. Le fait que ces produits voyagent sur de longues distances est en effet sans grande valeur si les trois autres critères ne sont pas remplis. C’est, en fait, la toxicité qui devrait être l’élément fondamental, car c’est parce qu’ils sont toxiques que leur accumulation dans la chaîne alimentaire ou leur persistance dans l’environnement prend de l’importance.
Incontestablement, le DDT est persistant : sa demi-vie est de 15 ans et on en décèle encore dans les eaux françaises alors qu’il n’est plus utilisé depuis des décennies.
Tout aussi clairement le DDT est biocumulatif. Les animaux sauvages l’ingèrent dans leur alimentation, il est ensuite stocké dans les graisses et il s’accumule tout au long de la chaîne alimentaire.

Curieux, ça te gêne de citer la suite du texte? Des problèmes de lecture? (encore heureux que tu mettes le lien)
Allez je le fais pour toi:
Citation :
Reste à savoir s’il est toxique. Dans un article publié par The Lancet [15] on peut lire : « Dans les années quarante beaucoup de gens ont été délibérément exposés à des concentrations élevées de DDT par les programmes de saupoudrage ou l’imprégnation des vêtements, sans aucun effet sanitaire apparent. Il y a probablement peu d’autres produits chimiques qui ont été étudiés aussi profondément que le DDT, expérimentalement ou sur l’être humain. Il est rapidement apparu clairement que la toxicité cutanée du DDT sec était très basse, mais même la toxicité orale dépendait de la composition du régime. [...] L’ingestion du DDT, même répété, par des volontaires ou des personnes tentant de se suicider a indiqué une basse létalité [...]. Les quelques morts attribués au DDT ont été causées par le mélange avec d’autres produits chimiques ou des solvants ». En ce qui concerne « une exposition aiguë ou de haut niveau, le DDT est probablement plus sûr que bien d’autres produits chimiques ». D’ailleurs, à l’heure actuelle, la Dose Journalière Admissible (DJA) est fixée à 1200 µg/jour, c’est-à-dire à des niveaux bien supérieurs aux moins toxiques des autres polluants de la même catégorie (30 µg/j pour l’heptochlore, 6 µg/j pour l’aldrin) [16].
En ce qui concerne l’exposition chronique, « la mise en évidence de paresthésie, maux de tête ou vertiges ou modification des fonctions vitales des ouvriers qui ont travaillé avec le DDT ou s’en sont servis, sont très rares en dépit de la présence d’une élévation de la concentration du sérum en DDT ou DDE [17] » [18]
Restent deux reproches faits par ailleurs au DDT :
Le premier est qu’il pourrait être carcinogène. En fait, l’Agence Internationale pour la Recherche sur le Cancer (IARC) a classé le DDT dans la catégorie 2B « peut-être cancérogène pour l’homme » [19] ce qui est la catégorie la plus basse des substances pour lesquelles il peut y avoir un risque. Elle l’a fait « parce qu’elle a jugé qu’il y avait des preuves de risque suffisantes chez l’animal, mais pas de preuve convaincante chez l’humain » [20].
Le second est que le DDT serait susceptible de modifier le fonctionnement nerveux et hormonal humain (effets sur le métabolisme d’œstrogène chez les femmes, effets anti-androgènes [21]), ce qui pourrait influer sur la durée de la lactation, la prévalence des cancers du sein ou induire une diminution de la fertilité masculine. Les preuves scientifiques de ces effets néfastes sont très controversées et la WWF (World Wildlife Fund) elle-même - qui en fait pourtant son cheval de bataille - admet que « le degré de suppression immunitaire... est largement inconnu » et que « des effets directs sur [le système nerveux] des humains sont difficiles à mettre en évidence [22] ».
En conclusion, il est clair que la toxicité du DDT est loin d’être prouvée et que ses autres effets néfastes sont très hypothétiques. On peut donc se demander s’il n’a pas été classé parmi les douze POPs plus pour justifier, a posteriori, son interdiction, qu’en raison du réel danger qu’il représente.
Le DDT est certes persistant et biocumulatif, mais est-ce suffisant pour en faire l’ennemi public numéro un, vouloir le faire disparaître de la planète et sacrifier ainsi la vie de millions d’hommes ?

Citation :

Le DDT est classé comme mutagène , cacérigène probable... C'est suffisant pour éviter d'en asperger les maisons.

Du grand n'importe quoi. Pathétique comme réponse et non moins scandaleuse...


Tu parles de conviction. Le mot est juste.


PS :Si tu trouves que je suis trop dur avec toi, je peux me retirer de ce forum, je ne vois plus trop d'ailleurs ce que je peux apporter à ce dernier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord69

avatar

Nombre de messages : 590
Localisation : Villeurbanne (pas loin de Lyon)
Date d'inscription : 13/10/2005

MessageSujet: Re: DDT   Mer 27 Sep à 20:21

J'ai pris des extraits, c'est tout. Et je mets le lien pour que tout le monde puisse lire tout.

Dur non. Mais tu mets parfois du temps à lire certaine chose, comme les rapports canadiens.... Bref c'est pas grave, on verra bien dans 50 ans comme pour l'amiante ou tchernobyle hein ? Crying or Very sad

Maintenant, ce que tu prend pour une imécilité, le premier PDF est très parlant (celui des association amérindienne du Canada). Si cela ne te suffit pas comme preuve, je le conçoit. Mais bizarrement , et j'ai cherche aujoud'hui, peut d'études réellements indépendante (des deux côtés) existent sur le DDT.

Reste sur le forum, la contradictio na du bon, même quand tu me traite d'imbécile (ça doit être mon côté masochiste )

Et l'imbécile ajoute quelques liens ( c'est à ça qu'on reconnait les cons, ça ose tout !)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Dichlorodiph%C3%A9nyltrichloro%C3%A9thane
http://www.cen-rce.org/fre/consultations/comment_calls/04_04_ddt.html
http://www.ec.gc.ca/seminar/Mackay_f.html
http://www.quid.fr/2006/Environnement/Modes_De_Contamination/1?refnum=749900
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chezfab.hautetfort.com/
Lord69

avatar

Nombre de messages : 590
Localisation : Villeurbanne (pas loin de Lyon)
Date d'inscription : 13/10/2005

MessageSujet: Re: DDT   Mer 27 Sep à 20:47

fiche de sécurité internationale :

Citation :
La substance peut avoir des effets sur le système nerveux central et le foie. Cette substance est peut-être cancérogène pour l'homme. Les tests chez l'animal montrent que cette substance peut entraîner des effets toxiques sur la reproduction ou le développement chez l'homme.

http://www.cdc.gov/niosh/ipcsnfrn/nfrn0034.html

Donc je suppose qu'eux aussi sont des incompétents et des menteurs hein ?

Parfois je me demande commment je dois prendre les choses....

Et un autre de l'INRS : www.inrs.fr/inrs-pub/inrs01.nsf/inrs01_catalog_view/41568A922165C5F5C1256CD90051B130/$File/ed769.pdf

Et u nautre du Canada :
http://canadagazette.gc.ca/partII/2005/20050309/html/sor40-f.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chezfab.hautetfort.com/
syn



Nombre de messages : 184
Date d'inscription : 12/10/2005

MessageSujet: Re: DDT   Mer 27 Sep à 21:17

Citation :
Reste sur le forum, la contradictio na du bon, même quand tu me traite d'imbécile (ça doit être mon côté masochiste )

Si tu voyais l'un des forum où je participe, tu verrais très vite en faisant la comparaison avec nos discussions animées ici, qu'à côté nous ne sommes que des enfants de choeur. Sinon je ne t'ai pas traité d'imbécile, je ne me le permettrais pas et ne l'ai jamais fait dans aucune discussion que ce soit sur les forums où j'écris (d'ailleurs les "imbecillités" se rapportent au texte d'un de tes liens; mais si je vois ce que j'estime être des imbecillités dans une réponse je le fais remarquer).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
syn



Nombre de messages : 184
Date d'inscription : 12/10/2005

MessageSujet: Re: DDT   Mer 27 Sep à 21:55

Citation :
http://www.cdc.gov/niosh/ipcsnfrn/nfrn0034.html

Donc je suppose qu'eux aussi sont des incompétents et des menteurs hein ?

Relis d'abord ceci (prevenant d'un de tes liens)

Toxicité aiguë (effet d'une absorption unique et massive) : la dose qui a 50% de risque de tuer un être humain (DL50) est de 500 mg/kg (elle dépend du poids) c'est-à-dire qu'il faut 35 g pour tuer quelqu'un de 70 kg. À titre de comparaison 0,3 g de nicotine suffisent. Par ailleurs, il s'agit ici de toxicité par voie orale, celle par voie cutanée étant quasiment nulle : les soldats américains de la Seconde Guerre mondiale saupoudraient leurs vêtements de DDT sans subir aucune séquelle.

Sais-tu par exemple que la DL50 de la nicotine est de 50 mg/kg? (Et que je devrais préciser que c'est pour les rats. Nous avions longuement discuté de cela l'an dernier sur le problème de l'extrapolation à l'homme). Je pourrais te sortir une autre DL50, pour la caféine 10 000 mg/kg ou 220 mg selon une autre source, c'est à dire plus bas que pour le DDT.

Je pourrais utiliser ces chiffres comme tu le fais pour dire qu'il faut se garder d'être exposé à la nicotine (un coucou en passant à notre ami José Bové) ou même à la caféine.

Ce que tu n'as pas vraiment saisi c'est que l'on pourrait facilement diaboliser n'importe quelle substance avec les raisonnements que l'on fait avec le DDT (ou les dioxines :un bon exemple d'extrapolation à l'homme complètement erroné), même le fameux DHMO n'y échapperait pas pour peu qu'on ignore à quoi il correspond dans la réalité (et même le purin d'ortie!)...

Et quand je lis par exemple une phrase aussi étrange (qui évoque le DDT):
"D'autres dangers sont encore méconnus des scientifiques."

Je me dis qu'on marche vraiment sur la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Staff

avatar

Nombre de messages : 101
Date d'inscription : 17/10/2005

MessageSujet: Re: DDT   Jeu 28 Sep à 19:27

Bonsoir,

Pour plus d'informations :

http://www.pan-belgium.be/

Staff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord69

avatar

Nombre de messages : 590
Localisation : Villeurbanne (pas loin de Lyon)
Date d'inscription : 13/10/2005

MessageSujet: Re: DDT   Jeu 28 Sep à 19:57

syn a écrit:
Citation :
http://www.cdc.gov/niosh/ipcsnfrn/nfrn0034.html

Donc je suppose qu'eux aussi sont des incompétents et des menteurs hein ?

Relis d'abord ceci (prevenant d'un de tes liens)

Toxicité aiguë (effet d'une absorption unique et massive) : la dose qui a 50% de risque de tuer un être humain (DL50) est de 500 mg/kg (elle dépend du poids) c'est-à-dire qu'il faut 35 g pour tuer quelqu'un de 70 kg. À titre de comparaison 0,3 g de nicotine suffisent. Par ailleurs, il s'agit ici de toxicité par voie orale, celle par voie cutanée étant quasiment nulle : les soldats américains de la Seconde Guerre mondiale saupoudraient leurs vêtements de DDT sans subir aucune séquelle.

Sais-tu par exemple que la DL50 de la nicotine est de 50 mg/kg? (Et que je devrais préciser que c'est pour les rats. Nous avions longuement discuté de cela l'an dernier sur le problème de l'extrapolation à l'homme). Je pourrais te sortir une autre DL50, pour la caféine 10 000 mg/kg ou 220 mg selon une autre source, c'est à dire plus bas que pour le DDT.

Je pourrais utiliser ces chiffres comme tu le fais pour dire qu'il faut se garder d'être exposé à la nicotine (un coucou en passant à notre ami José Bové) ou même à la caféine.

Ce que tu n'as pas vraiment saisi c'est que l'on pourrait facilement diaboliser n'importe quelle substance avec les raisonnements que l'on fait avec le DDT (ou les dioxines :un bon exemple d'extrapolation à l'homme complètement erroné), même le fameux DHMO n'y échapperait pas pour peu qu'on ignore à quoi il correspond dans la réalité (et même le purin d'ortie!)...

Et quand je lis par exemple une phrase aussi étrange (qui évoque le DDT):
"D'autres dangers sont encore méconnus des scientifiques."

Je me dis qu'on marche vraiment sur la tête.
Et c'est moi qui fait de la désinformation ? Je ne te parle pas de la DL50 qui est inutile, mais des test toxicologique court et moyen terme (long terme étant impossible pour l'instant).

Ce que j'ai copier concernait non pas la mortalité du produit, mais ses liens probables avec des maladie nerveuse, des cancers ou autre. Relis la fiche de sécurité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chezfab.hautetfort.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: DDT   

Revenir en haut Aller en bas
 
DDT
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
eco-logique :: Environnement :: Discussion générale-
Sauter vers: